La communication animale en pratique

Comment se pratique la Communication Animale.

Elle est basée sur le développement d'une faculté que nous avons tous et que l'on nomme couramment intuition du latin intuitio désignant l'action de voir dans une glace.

C'est un mode de connaissance, c'est-à-dire une certaine faculté de l'esprit, mais c'est aussi une proposition résultant de cette faculté.

L'intuition est un mode de connaissance immédiate, elle peut être classée dans la catégorie des processus subliminaux. Elle prend souvent la forme d'un sentiment, d'une évidence qui s'impose d'elle même sans aucune logique rationnelle. Il est souvent difficile de justifier une intuition.

Elle serait une émanation de notre cerveau droit.

 

L'intuition est un sentiment qui nous traverse sans raison apparente. Nous en avons tous. La plus célèbre, c'est le téléphone qui sonne et vous savez qui est à l'autre bout du fil sans qu'il y ait eu au préalable une connivence entre vous et votre interlocuteur.

La télépathie est une autre des composantes de la transmission de l'intuition. L'information nait en vous, mais vous pouvez aussi la "capter" comme étant émise par une autre personne ou tout être vivant. La télépathie est la faculté d'émettre et de recevoir une information, c'est un échange entre deux êtres n'impliquant aucune interaction sensorielle ou énergétique connue.

La télépathie fait partie des perceptions extra-sensorielles.

 

Comment développer et apprendre à contrôler cette perception ?

Dans un premier temps il est essentiel d'accepter ce qui vient à soi.

Pour recevoir le plus clairement ce qui vient, il convient d'être en état de réception.

Dans notre état de veille habituel, nous sommes actifs, nos sens sont tournés vers l'extérieur et vers notre tâche quotidienne à accomplir.

Lorsque nous sommes assoupis, près de l'endormissement ou en méditation, au calme nous sommes sur un autre mode de fonctionnement plus relâché.

Nous avons encore deux états possibles, l'hypnose ou la méditation profonde, et enfin le sommeil profond.

 

Nous faisons cela tous les jours sans nous en rendre compte ! Lorsque vous vous allongez sur votre lit, vous commencez déjà à aller vers le sommeil. Vous passez d'un état à l'autre sans en avoir conscience, sauf si vous pratiquez des exercices comme la sophrologie, la méditation, ou les rêves éveillés.

D'autres techniques de yoga peuvent également vous permettre de vous installer volontairement dans tel ou tel état.

 

Il est bon de savoir que les animaux fonctionnent dans leur état de veille sur le mode qui correspond pour nous à la relaxation. Ainsi il faudra se mettre au diapason de leur résonance cérébrale pour les atteindre dans leur pensée.

 

Le calme est donc nécessaire, le calme intérieur. Vous devez couper avec vos perceptions extérieures. "Débrancher" pour faire simple ! Ce qui n'est pas évident pour tout le monde. Mais chacun a déjà fait dans sa vie l'expérience d'un retour au calme après une grande émotion ou un moment de vie intense ou stressant.

La nature des éléments recueillis.

Ils sont de plusieurs ordres; Des images, des sons, des sensations kinesthésiques, des impressions olfactives ou gustatives.

 

Tout le corps est mis à contribution et la palette des moyens de communication de l'animal est impressionnante.

Chacun est différent quant à la prédominance de telle ou tel type de sensation intuitive ressentie. Nous sommes inégaux en matière de réception.

On peut avoir facilement des images, quand d'autres auront des sensations physiques fortes.

Chacun doit développer le plus possible sa palette de sensations.

 

Les sujets abordés sont de tous ordres.

La vie quotidienne et le bien-être, la santé, la relation à son environnement matériel et affectif, ses besoins particuliers, la relation à l'humain qui en a la garde, etc.

L'animal peut également avoir des recommandations à faire à son "humain" sur sa propre vie, ses relations, sa situation ou son état émotionnel au moment précis de la communication.

 

Il est parfois délicat de transmettre les informations recueillies aux humains qui ont la charge de l'animal.

Ce n'est pas toujours aisé et parfois il faut avoir la force de refuser une communication si l'on ne se sent pas en phase avec la demande exprimée.

 

Une communication animale ne doit jamais se faire au détriment de l'animal, celui qui communique doit toujours chercher le bien-être de l'animal avant tout.

Une communication ne remplace jamais une visite chez le vétérinaire.

 

Mes livres sur la Communication Animale et la Communication Reliée à commander aux Éditions de Môzin

https://www.editions-de-mozin.com/