Petit historique, de la Communication Facilitée à la Psychophanie.

 

Le principe du geste de désignation (pointing) a été ébauché par Rosalind Oppenheim (1970) fondatrice de la "Rimland Scholl for Autistic Children" puis développé en Australie dans les années 1980 par la pédagogue Rosemary Crossley, directrice du DEAL Communication Center de Melbourne pour devenir la Communication Facilitée.

Aux États Unis le sociologue Douglas Biklen (1989) va conduire des travaux dans le même sens, il est aujourd'hui à l'université de Syracuse. http://soe.syr.edu/centers_institutes/

D'autres personnes dans le monde travaillent à développer la technique. (CAA)

Le principe en est simple. Des personnes en situation de handicap comme les autistes ont des difficultés à effectuer par eux-mêmes des gestes simples de la vie quotidienne.

Dans un programme d'autonomisation de la personne handicapée, l'apprentissage d'une désignation de pictogrammes représentant des actes de la vie de tous les jours ; manger, dormir, s’habiller, sortir, etc… permet de rendre la vie plus facile pour la personne concernée.

En Australie lors de cet apprentissage des éducateurs ont découvert qu'une main secourable sur le poignet, le coude ou sur l’épaule de la part de l’éducateur rendait le geste possible et confortable pour la personne en difficulté.

De cette simple désignation, ce pointage où l’éducateur soutient le geste sans l’initier ni le diriger, a émergé bien vite la possibilité de désigner non plus des pictogrammes, mais des mots, et des lettres formant des mots.

La Communication facilitée prenait ainsi sa place comme une technique créant du lien pour des personnes privées de paroles.

 

Une orthophoniste française, Anne Marguerite Véxiau s’intéresse à la méthode et part se former en Australie en 1993.

De retour en France elle va expérimenter et faire progresser la CF.

En 1996 elle fonde l’association Ta Main Pour Parler (TMPP) et elle va former de nombreuses personnes.

Elle va surtout découvrir qu’au-delà de la CF où la personne facilitée regarde le clavier et fait un geste volontaire pour désigner les lettres, il existe une technique cousine où le facilité ne regarde plus le clavier et l’écriture semble sortir d’une partie non-consciente de la personne. On dira que c’est l'âme qui s’exprime alors. La Psychophanie était née. (Du grec "Psyché", l’âme et de "Phanein", mettre à jour)

De nombreux pôles se sont créés en France, mais aussi en Suisse et en Belgique. Ils sont regroupés aujourd’hui en une Confédération Francophone; CFTMPP’.http://www.tmpp.net/

PSYCHOPHANIE